L'Où

mahiingan

Cette heure là du jour c’est nuit à pas de loup

Appelle tes souvenirs, ébauches 

que l’on ne dessinera,

car leurs chaines miroitantes

retiennent les pépites de nos or précieux

entravées sagement sur la veine qui palpite

à  l’orée décorée de nos cous

 

Heure entre chien et loup

de cet étage extrême

elle irradie sans fin jusqu’aux abords du jour

 

Mais la nuit qui l’empoigne sanglote

des larmes de lumières, ces lampions du japon

les lampes de papier.

Qu’elles restent parchemins chargés de nos mystères

sinon le feu du temps les tordra comme linge

et elles se dissoudront dans l’âtre qui attend.

 

Arcane ou bien énigme qui rapprochent les êtres

multiples paradigmes mais l’on oublie parfois,

qu’elle aurait bien aimé celle qui nous a fait naitre

nous voir jouer jusqu‘au bout dans la cour des rois.

 

 

 

 

Lou au coeur de la forêt , sans risquer quelque éveil dans le cru de la plaine, à couvert du grand bois qui dispense son ombre sur le reflet des peines ~ if

amarog

Jetée dans la gueule du loup

achetée au marché des esclaves

jeté du,  jeté hors

Jetée démontée par la vague

qui cogne et qui noie et s’étiole et s’en va